Adaptation du Protocole SAFE MARCHE RYAN pour le Bushcraft et la Survie en Nature

Le bushcraft exige non seulement une connaissance approfondie de l’environnement, mais aussi des compétences en matière de premiers secours. Le protocole SAFE MARCHE RYAN, initialement conçu pour les situations de combat, offre un cadre structuré pour gérer les urgences médicales. Cet article explore comment ce protocole peut être adapté au bushcraft et à la survie en milieu naturel.

Comprendre le Protocole SAFE MARCHE RYAN

Ce protocole est divisé en trois phases : SAFE, MARCHE, et RYAN, chacune abordant différents aspects des premiers secours. Bien qu’originellement conçu pour le champ de bataille, ses principes sont universellement applicables, y compris dans la nature sauvage.

Phase SAFE – Sécurité et Évaluation

  • S (Stop the Burning Process) : Dans un contexte de bushcraft, cela signifie évaluer les dangers environnants – animaux sauvages, risques naturels, etc. Assurez-vous que la zone est sûre avant de prodiguer des soins.
  • A (Assess the Scene) : Évaluez la situation. En nature, cela peut impliquer de déplacer le blessé vers un lieu plus sûr.
  • F (Free of Danger for You) : Assurez votre propre sécurité. En milieu sauvage, cela peut signifier rester vigilant face aux éléments naturels.
  • E (Evaluate) : Vérifiez les fonctions vitales du blessé. En l’absence d’équipement médical avancé, utilisez des techniques de base pour évaluer la respiration, la circulation sanguine et la conscience.

Phase MARCHE – Gestion des Urgences

  • M (Massive Bleeding Control) : En bushcraft, utilisez des bandages improvisés ou des garrots pour contrôler les saignements abondants.
  • A (Airway) : Assurez-vous que les voies aériennes du blessé sont dégagées. Des techniques simples comme la bascule de la tête peuvent être vitales.
  • R (Respiration) : Vérifiez la respiration. En cas de difficulté, des méthodes comme la respiration bouche-à-bouche peuvent être nécessaires.
  • C (Circulation) : Contrôlez le pouls. En milieu isolé, la réaction rapide est cruciale.
  • H (Head) : Évaluez rapidement les blessures à la tête et protégez le blessé contre l’hypothermie.
  • E (Evacuation) : Planifiez l’évacuation. En bushcraft, cela peut signifier créer des signaux de détresse ou trouver le chemin le plus rapide vers la civilisation.

Phase RYAN – Réévaluation et Soins Complémentaires

  • R (Reevaluation) : Réévaluez constamment l’état du blessé.
  • Y (Yeux et Oreilles) : Inspectez ces zones pour des blessures.
  • A (Analgesia) : Gérez la douleur avec des méthodes naturelles si les médicaments ne sont pas disponibles.
  • N (Nettoyage) : Nettoyez les plaies pour prévenir l’infection, même avec des ressources limitées.

Le protocole SAFE MARCHE RYAN, bien qu’initialement militaire, peut être un outil précieux pour les amateurs de bushcraft. En adaptant ses principes à l’environnement naturel, il offre un guide robuste pour gérer les urgences médicales en milieu isolé. Se préparer à ces situations peut faire la différence entre la vie et la mort lorsqu’on est confronté aux défis de la nature.

Notez cet article !
Nombre de votes : 0

Sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Michel B.
Michel B.
Ma vie est dédiée à explorer la nature et à acquérir des connaissances solides dans ces domaines. Je partage mes aventures et mes découvertes, tout en promouvant des pratiques durables et respectueuses de l'environnement. En combinant mes compétences en bushcraft et en permaculture, je cherche à inspirer les autres à vivre en harmonie avec la nature et à développer des modes de vie autonomes et durables. Rejoignez-moi dans cette aventure pour découvrir les trésors de la nature et apprendre à créer un monde plus écologique.
Les articles similaires
Retour en haut